Quand Emmanuel Macron réconforte Kylian Mbappé

Après la défaite française en finale de la Coupe du monde 2022 face à l’Argentine, une courte séquence a été diffusée sur YouTube. Elle montre le président français réconforter l’attaquant star du PSG. Comme on ne dédaigne pas le langage corporel sur Libres Paroles, en voici un décryptage rapide.

Officiels, agents de sécurité et journalistes ont envahi la pelouse après le coup de sifflet final. L’Argentine remporte sa troisième Coupe du monde, la France termine deuxième malgré une belle remontée. Assis sur le gazon, le héros français du soir broie du noir, lui qui a pourtant inscrit un triplé pour maintenir son équipe à flot durant la partie.

C’est alors qu’arrive Emmanuel Macron, par derrière ; Kylian Mbappé ne le voit pas arriver. Macron penche la tête comme pour chercher l’expression de Mbappé, geste typique de sollicitude. Puis il se penche et approche son visage jusqu’à toucher celui de Kylian, lui posant une main paternelle et réconfortante sur la nuque. C’est vrai, ce Président-là est toujours très tactile, particulièrement lorsqu’il interagit avec des hommes jeunes.

Le joueur, qui faisait mine de se relever, reprend sa pose neutre, bras croisés autour des jambes. La fonction de président de la République semble à ce point désacralisée -ou l’éducation et le respect du plus grand nombre défaillante- que Mbappé ne juge pas à propos de se tenir debout en présence de Macron, quoi qu’on pense de celui-ci. Il ne sourit pas, ni ne répond aux propos du Président.

Macron resserre alors son étreinte : il se met dans l’axe du regard de Kylian, s’agenouille, et resserre son étreinte : à la main sur la nuque s’en ajoute une posée sur le bras gauche du joueur. Il lui tapote le dos. L’attaquant pince la bouche obstinément. Le contact visuel n’est pas mutuel : Macron le regarde dans les yeux, Mbappé l’évite dès le début de la séquence. Émotion et tristesse dues à la défaite ?

Et Martinez arrive…

Peut-être. Peut-être pas. En tout cas, le contraste est flagrant avec l’arrivée du gardien de but argentin, venu lui aussi prodiguer quelques mots réconfortants à Mbappé. Ce dernier lève le visage vers le portier et croise son regard avant de retomber dans son mutisme compréhensible. Macron n’y a pas eu droit !

Autre différence : le contact tactile est mutuel entre les deux joueurs de foot. L’argentin tend deux fois sa main, et Kylian la saisit deux fois, acceptant même l’aide de Martinez qui l’aide à se remettre debout. La présence de Martinez isole Macron, qui n’est toujours pas en face de Mbappé. Le corps de Macron est tourné vers l’auteur du triplé, mais c’est Martinez qui est en face de Mbappé.

Kylian va même jusqu’à prodiguer une caresse à Martinez, semblant le remercier silencieusement pour ses mots de réconfort. Sentant sans doute qu’il n’est pas dans son élément, Emmanuel Macron se relève avec la bouche figée dans la mimique du parent qui comprend la déception de son enfant, mais considère sa douleur comme un apprentissage nécessaire de la vie : « Allez mon p’tit, courage !« .

Les deux joueurs se touchent, habitués au contact physique du vestiaire, du terrain, des contacts et des célébrations. Mais Macron pose toujours sa main sur Mbappé, sans réciprocité.

Dans cette séquence, le président start-upper n’aura pas eu un regard ou un geste de l’attaquant français. Alors, désintérêt pour le politique ; ou bien déception compréhensible ? Mais dans ce dernier cas, pourquoi alors le portier argentin a-t-il droit à une interaction mutuelle avec Mbappé ?

À vous de regarder la séquence et d’interpréter les comportements ! Si vous voulez commencer avec un exercice facile, vous pouvez analyser cette autre photo du gardien argentin prise hier soir…

Le gardien argentin Martinez et son gant d’or…