PMA/Congé paternité : impairs sur le père

LREM allonge le congé paternité à 28 jours car « le lien père-enfant dès le plus jeune âge est important, pour donner du temps aux pères ».
Emmanuel Macron affirmait : « Un père n’est pas forcément un mâle« . Nous avons entériné les dénominations « Parent 1 » et « Parent 2 » en conséquence.
La loi PMA affirme aussi qu’un père n’est pas nécessaire… mais reconnaît le droit fondamental de le connaître.

Que d’incohérences ! En marche… mais vers où ? La question se pose plus que jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *